Accueil | Blog | 5 conseils pour survivre à l’ascension du mont Kinabalu

5 conseils pour survivre à l’ascension du mont Kinabalu

Il n’y a pas deux étapes identiques, le paysage environnant changeant tous les quelques centaines de mètres pour vous offrir une nouvelle vue à couper le souffle sur Bornéo.

A propos du Mont Kinabalu

La première chose à savoir sur le mont Kinabalu, et peut-être la plus importante, est qu’il s’agit de la plus grande montagne de toute l’Asie du Sud-Est. Il culmine à 4 095 mètres et est entouré (et recouvert sur les parties inférieures de la voie d’escalade) de forêts tropicales denses et luxuriantes. Il s’agit d’un défi d’escalade populaire pour les touristes et les locaux, qui considèrent l’ascension du sommet comme une grande aventure. Pour vous aider à faire l’ascension du mont Kinabalu, il existe des dizaines de voyagistes (dont nous faisons partie !) qui proposent des services de transport, de guidage et d’hébergement pour l’ascension. Pour la plupart, il s’agit d’une randonnée de deux jours, qui commence tôt le matin et se termine à mi-parcours par une nuit dans un dortoir. Si vous vous levez suffisamment tôt le deuxième jour, vous aurez l’occasion de voir le soleil se lever sur les sommets des montagnes – et croyez-nous, c’est un moment que vous n’oublierez pas de sitôt !

#1 – Prendre le bon équipement

Cette ascension n’est pas pour les âmes sensibles, vous devez donc vous assurer que vous avez tout ce qu’il faut pour rester en sécurité et garder votre énergie. Si vous êtes en forme et en bonne santé, vous n’aurez besoin que d’un équipement d’escalade de base – il n’est pas question d’escalader des falaises à pic pour cette activité ! Portez des vêtements confortables qui n’absorbent pas l’eau et qui vous garderont au frais, et au chaud si vous en avez besoin. Vous devriez également prendre :

– Un petit sac à dos
– Veste imperméable, et pantalon si vous le souhaitez
– Une lampe frontale pour les portions matinales
– Une bouteille d’eau – il y a de nombreux endroits où se ravitailler en cours de route.
– En-cas à haute teneur énergétique, y compris au cours du déjeuner
– Une trousse de premiers soins de base, y compris des pansements pour les ampoules.
– Chaussettes de randonnée épaisses
– Vêtements propres pour le deuxième jour
– L’argent
– Articles de toilette de base – n’oubliez pas les analgésiques pour les jambes douloureuses !
– Lunettes de soleil (pour les plus chanceux)
– Votre appareil photo – vous ne voudrez pas manquer une photo !

Si vous ne possédez déjà rien de tout cela, ne vous inquiétez pas. La ville de Kota Kinabalu compte des magasins de randonnée et de plein air qui peuvent vous fournir tout ce dont vous avez besoin.

#2 – Se préparer au mal de l’altitude

Le mal de l’altitude peut mettre à mal n’importe quel grimpeur, quel que soit son degré d’expérience ou son niveau de forme physique. Autant de grimpeurs expérimentés que de débutants en ont souffert, il ne faut donc pas le prendre à la légère. Au contraire, prenez des précautions pour éviter qu’il ne gâche votre voyage. Vous pouvez essayer une variété de médicaments ou de techniques (vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici), mais le moyen idéal d’éviter le mal d’altitude est l’acclimatation. Si vous le pouvez, passez une nuit en altitude avant l’ascension, dans un endroit comme le parc Kinabalu, qui fait partie de notre formule d’ascension du mont Kinabalu en 3 jours. Si vous ressentez des vertiges ou des nausées pendant l’ascension, n’essayez pas de les surmonter. Au lieu de cela, restez immobile (ne vous asseyez pas et ne vous allongez pas) et voyez si vous revenez à la normale après quelques minutes. Si vous ne le faites pas, vous risquez de devoir abandonner votre ascension.

#3 – Prenez votre temps

Il peut être très tentant, lorsque vous commencez votre ascension, de foncer, de profiter des vues environnantes tout en gardant les yeux rivés sur votre objectif d’atteindre rapidement le sommet. Mais lorsqu’il s’agit du mont Kinabalu, la lenteur est la meilleure des politiques. Le flanc de la montagne est glissant, couvert d’humidité et de végétation, et il est très facile de s’y blesser. Veillez donc à garder un rythme régulier et à faire des pauses régulières (mais courtes). Si vous vous arrêtez trop longtemps, votre corps se refroidit et il est alors beaucoup plus difficile de continuer à avancer. Essayez de marcher en zigzag et d’incliner légèrement le poids de votre corps vers l’arrière – cela réduira les douleurs articulaires et vous empêchera de glisser.

#4 – S’hydrater

L’hydratation est très importante dans la vie de tous les jours, mais lorsqu’il s’agit de l’effort physique et de l’altitude de l’ascension d’une montagne, elle est essentielle. Le mont Kinabalu est peut-être un paradis tropical, mais toute cette humidité vous déshydratera encore plus vite ! Il est essentiel de bien s’hydrater pour conserver son énergie et survivre à une ascension. Nous estimons que vous devrez boire au moins quatre à cinq litres d’eau par jour pendant votre ascension. Vous devrez donc emporter une grande bouteille d’eau (ou deux plus petites) que vous remplirez pendant votre ascension. Nous vous recommandons également d’apporter des comprimés de purification de l’eau à utiliser aux stations de recharge, car la qualité de l’eau peut être variable !

#5 – Récupération après l’escalade

Lorsque vous aurez terminé votre descente de la montagne, vous vous sentirez épuisé et prêt à vous effondrer dans votre lit et à dormir pendant une semaine. Et croyez-nous, vous aurez besoin de le faire. Mais d’abord, prenez un long bain chaud bien mérité pour détendre vos muscles. Dans les jours qui suivent, il est préférable de continuer à bouger doucement vos jambes pendant que vos muscles récupèrent. Essayez de nager doucement dans les eaux tropicales du parc marin Tunku Abdul Rahman ou participez à une excursion de plongée avec masque et tuba si vous vous sentez prêt à trouver Nemo aussi !

À Borneo Dream, nous organisons une grande variété de trekkings dans la jungle et d’expéditions d’alpinisme, idéales si vous voulez voir les sites de Bornéo d’en haut. Nous organisons régulièrement des ascensions guidées du mont Kinabalu sur 2, 3 ou 4 jours, afin que vous puissiez profiter au maximum des paysages et des sons avec un expert à vos côtés. Si vous souhaitez en savoir plus sur la célèbre ascension du mont Kinabalu ou réserver votre expédition, contactez-nous dès aujourd’hui.

Panier
Retour en haut